Pour tout connaitre sur l’édition 2017 de la SaintéLyon : temps forts, programme du weekend, plan du village expo, profil et points clés du parcours, conseils pour bien appréhender l’épreuve, bref toutes les informations pratiques pour les coureurs et les accompagnateurs.

L’édito des organisateurs de la SaintéLyon :
Avec plus de 17 000 inscrits sur ses 7 formats de course (dont certains complets dès le mois d’octobre), la SaintéLyon 2017 confirme son indéniable succès populaire et fait de nouveau le plein, s’affirmant ainsi non seulement comme la plus ancienne, mais aussi comme la plus grande course nature française. La SaintéLyon fêtera en 2018 sa 65e édition. Une longévité inédite pour cette épreuve incontournable et historique qui a su inventer et se réinventer. Depuis sa création en… 1951, la doyenne des courses nature a beaucoup changé, mais un aspect fondamental de l’épreuve nocturne reste immuable : son parcours en ligne reliant deux grandes métropoles régionales. Si, entre Saint-Étienne et Lyon, le tracé évolue chaque année, faisant de nouveau la part belle aux portions de chemins depuis 10 ans (65 % en 2017), certaines communes emblématiques font figure « d’étapes » incontournables depuis des décennies et sont aujourd’hui de fidèles et indispensables partenaires de l’événement. Saint-Christo-en-Jarez est la première d’entre-elles. Ce charmant Village de 1 800 âmes, situé dans le département de la Loire à 810 m d’altitude, voit sa quiétude hivernale interrompue par des hordes de runners à frontales, encore fringants après seulement 16 km de course. 12 km plus loin, c’est Sainte-Catherine et ses 973 habitants qui voit sa population multipliée par 10 au cours d’une longue nuit mouvementée. Mi-course pour les uns, départ et relais pour d’autres, Sainte-Catherine fait figure de centre névralgique de l’épreuve. C’est enfin Soucieu-en-Jarrest, au 52e km, qui accueille le départ du dernier relais et de la formule 22 km. À côté de ces 3 étapes historiques, il faut souligner l’engagement plus récent de Chaponost, qui héberge le dernier ravitaillement de la course et le départ de la nouvelle formule 12 km, sans omettre d’autres communes impliquées ou traversées : Chaussan/Saint-Genou, Sorbiers, Saint-André-la-Côte et cette année Rontalon. Afin que, comme vous, ces communes et leurs habitants vivent la SaintéLyon comme une grande fête, il est parfois utile de rappeler certaines règles de savoir-vivre et de limitation des nuisances : respect des bénévoles, respect des consignes de circulation et de stationnement, respect de l’environnement, de la propreté, de la propriété privée et de la quiétude des riverains… L’implication et l’investissement de certaines communes dans la réussite de l’événement sont considérables et précieux pour la pérennité de l’organisation. Merci à elles et merci à vous de ne pas l’oublier.

Bonne lecture et bonne course.

Téléchargez la version « papier » au format pdf : Cliquer ici.
 

Share This