Mag2Lyon

La SaintéLyon, version corsée.

Mag2Lyon Numéro 30 – Décembre 2011

Le 4 décembre, plus de 6 000 concurrents prendront le départ de la célèbre course d’endurance SaintéLyon. Parmi eux, Jean-François Cuinet, un participant un peu particulier, puisqu’il réalise l’aller-retour entre les deux villes ! Un challenge auquel il a associé 20 autres coureurs.

“Je suis mordu.” A 46 ans, Jean-François Cuinet va participer à sa sixième SaintéLyon consécutive. Cette épreuve mythique d’endurance, courue de nuit et généralement dans le froid, consiste à rallier Saint-Etienne à Lyon en passant à travers bois et route. Un parcours de 68 kilomètres, soit environ un marathon et demi, qui nécessite un vrai entraînement, une préparation optimale, et près de neuf heures d’efforts pour atteindre la ligne d’arrivée. Une performance.

Mais ça ne suffit pas à Jean-François Cuinet. Depuis trois ans, il s’est lancé dans une aventure plus difficile : partir de Lyon, rejoindre Saint-Etienne à pied, pour ensuite participer à la course officielle. Un défi fou : la Lyon-SaintéLyon. A deux au départ, il a convaincu une vingtaine d’adeptes cette année. Mais il a dû fermer les inscriptions. “On aurait pu être plus, mais je veux que ça reste convivial. Et puis, ça nécessiterait une vraie logistique avec des ravitaillements à mettre en place…” explique Cuinet.

[…] Mais en 2009, il décide, avec son ami Christophe Truffier, de corser l’épreuve. Il reprend à son compte une idée lancée en 2003, pour les 50 ans de cet événement, mais abandonnée depuis : rejoindre Saint-Etienne à pied avant la compétition. Bref, faire un aller-retour. Ils ne sont que deux participants !
“On n’a pas dû être très convaincants”, plaisante-t-il. Ils traversent les Monts-du Lyonnais, le Bois d’Arfeuille… 11 h de marche et course, sans classement, ni horaire à respecter. Après seulement trois heures de repos, ils repartent ensuite pour la “vraie” course, direction Lyon. […]

L’article complet : Mag2Lyon Numéro 30 – Décembre 2011.

Un article de Stéphane Damian-Tissot.
Crédit photo : Eric Soudan / Alpaca.

Share This